Simulations numériques réussies à l'Observatoire astronomique de Strasbourg

La longévité des galaxies spirales à deux barres enfin expliquée grâce à la simulation numérique

 

Hervé Wozniak, directeur de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra), vient de réaliser les premières simulations numériques de galaxies spirales possédant deux barres imbriquées de façon quasi-permanente. La compréhension de la très grande longévité de cette structure double résistait aux simulations qui ne prennent en compte que les effets de la gravitation sur les étoiles ainsi que le gaz. Jusqu'à présent dans ces simulations, la barre nucléaire se dissolvait au bout de quelques dizaines de millions d'années, ce qui n'est pas compatible avec la fréquence à laquelle elles sont observées.

La prise en compte du phénomène de formation stellaire permet de réconcilier les prédictions des simulations avec les observations.

 

Retrouvez l'article sur le site du CNRS Alsace