Retour vers les projets

SPARTBIOTICS

Contrer la résistance aux antibiotiques existants

Le marché des antibiotiques représentera environ 45 milliards de dollars en 2020 et avec une croissance de l’ordre de 2 % entre 2015 et 2020. Les antibiotiques ont permis de faire considérablement reculer la mortalité associée aux maladies infectieuses au cours du 20ème siècle. Hélas, leur utilisation massive et répétée a conduit à l’apparition de bactéries résistantes à ces médicaments. Ponctuelles au départ, ces résistances sont devenues préoccupantes et entrainent la nécessité de développer de nouvelles classes d’antibiotiques. 

C’est l’objet du projet développé par Jérôme Wagner (Laboratoire « Biotechnologie et signalisation cellulaire » / UMR 7242 / CNRS/Unistra), en partenariat avec Dominique Burnouf (laboratoire « Architecture et Réactivité de l’ARN » / UPR 9002 / CNRS) et avec Gilles Guichard (Laboratoire « Chimie et Biologie des Membranes et des Nano-objets » / UMR 5248 / CNRS / Université de Bordeaux/Institut Polytechnique de Bordeaux), qui porte sur le développement et la validation d’un nouveau peptide antimicrobien, ciblant la réplication des bactéries (via l’anneau β) notamment Gram-négatives.

Conectus a investi 312 000 € sur ce projet (décembre 2017).
Durée du projet : 18 mois