Retour vers les projets

Dermapol

Révolutionner le diagnostic cutané

Le cancer est devenu un enjeu majeur de santé publique à l'échelle planétaire tant dans les pays développés que pour ceux en voie de développement. Aujourd’hui un cancer diagnostiqué sur trois est un cancer de la peau, et les études indiquent qu’un américain sur 5 présentera un cancer cutané au cours de sa vie.

Le projet Dermapol, piloté par Jihad Zallat du laboratoire ICube (Unistra-CNRS) porte sur le développement d’un outil d’aide au diagnostic précoce des pathologies cutanées, dont le mélanome.

Le développement de cet outil d’aide au diagnostic révolutionnaire va permettre, en détectant la signature polarimétrique des tissus pathologiques, de fournir une aide objective et extrêmement fiable aux praticiens.

Le dispositif Dermapol est une évolution miniaturisée et portable de la technologie Polaris (financée par Conectus Alsace en 2013), une technologie qui permet de s’affranchir complètement des problèmes de dérive en température qui rendaient les spectropolarimètres impossibles à manipuler en dehors d’un laboratoire d’optique.

L’objectif de ce programme de maturation sur 18 mois est de réaliser la preuve clinique de l’efficacité pour les pathologies cutanées de Polaris via une étude clinique dans l’équipe du Pr Cribier, ainsi qu’une étude préclinique dans l’équipe du professeur Bagnard (Inserm).

Investissement : 232 400 € sur une période de 18 mois.