20ème édition du concours I-LAB 2018 : Les start-ups des SATT remportent 7 des 14 Grands Prix

Avec la moitié des Grands Prix décernés à des start-ups qu’elles ont accompagnées, les SATT démontrent une nouvelle fois leur capacité à investir dans des innovations de rupture à fort potentiel issues de l’excellence de la recherche publique et à les transférer à des startups prometteuses.

 

Encourager la création d’entreprises innovantes, détecter des projets de création et des chercheurs / entrepreneurs motivés, soutenir les plus prometteurs grâce à une aide financière et à un accompagnement adapté, c’est tout l’enjeu du Concours national i-Lab d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. Ce concours est porté par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en partenariat avec Bpifrance.

En 20 ans, le concours i-Lab s’est imposé comme une référence dans le monde de l’innovation et un véritable accélérateur de croissance pour les start-ups lauréates intensives en technologie – dites deep tech.

Les start-ups soutenues par les SATT réalisent une performance de taille pour l’édition 2018 d’i-Lab, en cumulant un tiers des récompenses : 23 projets lauréats parmi les 64 élus !

Plus notable encore : 7 d’entre elles ont obtenu la récompense suprême en étant nommées Grands Lauréats. Ces résultats témoignent de l’excellence des innovations issues des laboratoires de la Recherche Publique française et de la qualité du travail de détection effectué par les SATT auprès des chercheurs.

Grâce aux Grands Prix, ces 7 start-ups bénéficieront d’un levier d’accélération et de visibilité majeur pour leurs projets.
Ces Grands prix s’inscrivent dans la dynamique des 10 grands défis sociétaux définis par l’agenda stratégique France-Europe 2020 au service de la croissance, de la société et du redressement national.

« Nous sommes très fiers de la reconnaissance accordée à ces 7 start-ups que les SATT accompagnent et soutiennent activement. Ces distinctions viennent aussi récompenser indirectement le travail de nos équipes qui ont ici rempli pleinement leur mission d’accélération du transfert des deep tech vers le monde socio-économique. Nos SATT, en tant qu’outils publics de valorisation de la recherche, sont progressivement devenus des partenaires-clés et naturels pour de nombreux chercheurs tentés par l’entrepreneuriat », conclut Laurent Baly, Président du Réseau SATT.

 

Les 7 Start-up issues des SATT Lauréates des Grand Prix I-LAB

ARKYAN, soutenue par la SATT AXLR
Logiciel ; Tactiques d’optimisation de portefeuille de propriété intellectuelle, Aide à la décision, IA
Établissements : LIRMM – UMR 5506 / CNRS / UM

ALTAROAD, soutenue par la SATT Paris-Saclay
Technologie de capteurs innovants pour le pesage en marche des véhicules
Établissements : CNRS, Ecole Polytechnique, IFSTTAR

EXOTRAIL, soutenue par la SATT Paris-Saclay
Système propulsif pour nano satellites, basé sur une miniaturisation de la propulsion à Effet Hall
Établissements : CNRS, Ecole Polytechnique, Synchrotron Soleil, UVSQ

MOÏZ Powering Industrial Autonomy, soutenue par la SATT Linksium
Système de récupération d’énergie thermique
Etablissements : Institut Neel/CNRS

NUTRITHERAGENE, soutenue par la SATT Grand Centre
Traitement anticancéreux
Établissement : Centre INRA/CNRS de Theix (Puy-de-Dôme)

TREEFROG THERAPEUTICS, soutenue par la SATT Aquitaine Science Transfert
Production de masse et conservation de cellules souches pour les thérapies cellulaires
Établissements : Laboratoire Photonique, Numérique et Nanosciences – LP2N (université de Bordeaux, CNRS, Institut d’Optique)

WOMED, soutenue par la SATT AXLR Innovation qui améliore la fertilité des femmes en protégeant et en réparant l’utérus
Établissements : Département Biopolymères Artificiels de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (qui dépend de l’Université de Montpellier, du CNRS et de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier) et service de gynécologie obstétrique du Centre Hospitalo-Universitaire de Nîmes
 

LIRE LE COMMUNIQUE DE PRESSE :